Hydratation et thermorégulation du sportif

Pratique d'un sport sous la chaleur en été : lutter contre la déshydratation et les effets de la chaleur

Boire à tout prix pendant le sport même s'il s'agit de petites quantités

L'exposition à la chaleur et la pratique d'une activité physique entrainent une sudation et par conséquent une perte d'eau. Si celle-ci n'est pas compensée, l'organisme tend à se déshydrater.

Dès la sensation de soif, le corps est déjà déshydraté d'environ 2%. Cette déshydratation peut se traduire par une baisse de performance de plus de 20 %. S'il est toujours difficile de compenser entièrement toutes les pertes d'eau, l'apport régulier de boisson pendant l'effort permet de limiter l'impact de la sudation sur l'équilibre hydrique.

Des chercheurs ont même montré que l'absorption de toutes petites quantités d'eau était suffisante pour commencer à lutter contre la déshydratation.

Autre conseil important, il faut à tout prix éviter les boissons alcoolisées qui augmente le risque de déshydratation. En effet, l'alcool a un effet diurétique de par son action inhibitrice sur la sécrétion de l'hormone antidiurétique (ADH).

S'acclimater à la chaleur avant de prataiquer un sport en ambiance chaude

L'acclimatation à la chaleur est la meilleurestratégie pour aider l'organisme à mettre en place des adaptations physiologiques. Si cette acclimatation se fait assez naturellement pour les sportifs réguliers, il n'en est pas toujours de même pour les sportifs occasionnels. Et ce d'autant plus que la reprise d'une activité sportive se fait souvent au printemps ou en début d'été.

L'acclimatation à la chaleur va permettre d'améliorer la tolérance à la chaleur. Elle va se traduire par une redistribution de la circulation sanguine vers la périphérie afin de faciliter l'évacuation de la chaleur par la peau et d'augmenter la production de sueur. La sudation est en effet un des moyen de lutte les plus efficaces contre l'hyperthermie.

Notre mode de vie, dans des environnements de plus en plus climatisés, ne facilite pas l'acclimatation. Pour obtenir une acclimatation totale à la chaleur, il faut au moins une bonne semaine, le plus souvent 10 jours. Comment procéder? L'adaptation peut se faire assez facilement en réalisant des exercices en ambiance chaude. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article du blog http://www.mangerpourgagner.frconsacré à l'acclimatation à la chaleur.

Se refroidir être plus performant et mieux supporter la chaleur

Se protéger du soleil avant et pendant l'effort permet non seulement de moins souffrir de la chaleur mais peut également avoir un impact positif sur la performance sportive. Le port de vêtements amples et de couleur claire est à privilégier. Par ailleurs, l'ingestion régulière de boisson fraiches (15-20 °c) mais non glacées permet de participer au refroidissement corporel.

De nombreuses études ont étudié l'impact de systèmes de refroidissement (cooling) sur la température corporelle et la performance lors d'exercices réalisés en ambiance chaude. Les techniques les plus couramment utilisées sont les vestes de refroidissement, les systèmes de refroidissement des mains, bras ou cou et l'immersion du corps dans l'eau fraiche.

Les résultats sont parfois discordants mais il semblerait qu'un refroidissement corporel préalable à l'exercice peut entrainer un abaissement de la température corporelle, une baisse du ressenti de la difficulté de l'effort et parfois même une amélioration des performances notamment lors d'exercices d'endurance. La poursuite des recherches va permettre de définir quelles sont les conditions qui permettent d'obtenir les meilleurs résultats et quels sports sont le plus susceptibles de bénéficier de ces techniques.

Bibliographie

Bain AR, Jay O. Does summer in a humid continental climate elicit an acclimatization of human thermoregulatory responses? Eur J Appl Physiol. 2011. 111(6):1197-205

Barr D, Reilly T, Gregson W. The impact of different cooling modalities on the physiological responses in firefighters during strenuous work performed in high environmental temperatures. Eur J Appl Physiol. 2011 Jun;111(6):959-67.

Bigard A.X., Guezennec C.Y. Nutrition du Sportif. Masson, 2007

Castle P, Mackenzie RW, Maxwell N, Webborn AD, Watt PW. Heat acclimation improves intermittent sprinting in the heat but additional pre-cooling offers no further ergogenic effect. J Sports Sci. 2011 Jul 21.

Clarke ND, Maclaren DP, Reilly T, Drust B. Carbohydrate ingestion and pre-cooling improves exercise capacity following soccer-specific intermittent exercise performed in the heat. Eur J Appl Physiol. 2011 Jul;111(7):1447-55.

Costill D. L., Wilmore J. H. Physiologie du sport et de l'exercice: Adaptations physiologiques à l'exercice. De Boeck Université, 2004

Duffield R. Cooling interventions for the protection and recovery of exercise performance from exercise-induced heat stress. Med Sport Sci. 2008;53:89-103.

Lorenzo S, Halliwill JR, Sawka MN, Minson CT. Heat acclimation improves exercise performance. J Appl Physiol. 2010 Oct;109(4):1140-7.

McArdle D.,  Katch F.I., Katch V.L. Nutrition & performances sportives. W. D. De Boeck Université, 2004

Quod MJ, Martin DT, Laursen PB. Cooling athletes before competition in the heat: comparison of techniques and practical considerations. Sports Med. 2006;36(8):671-82.

 Skein M, Duffield R, Cannon J, Marino FE. Self-paced intermittent-sprint performance and pacing strategies following respective pre-cooling and heating. Eur J Appl Physiol. 2011 May 3.

Yeargin SW, Casa DJ, McClung JM, Knight JC, Healey JC, Goss PJ, Harvard WR, Hipp GR. Body cooling between two bouts of exercise in the heat enhances subsequent performance. J Strength Cond Res. 2006. May;20(2):383-9.

 

 

PUBLICITE
PUBLICITE
boisson-sport
NUTRIMOVE, expert en nutrition
Bannière
PUBLICITE

Sélection de dossiers :

Marathon

glucides

Nos autres sites :

En ligne ?

Nous avons 39 invités en ligne
Copyright © 2017 Dietetiquesportive. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.