Hamburger et frites

Une défaite et c’est la malbouffe assurée chez les fans de sport ?

Et si supporter une équipe qui perd nous incitait à la malbouffe.
Voila les conclusions d’une étude menée récemment. Défaite serait synonyme
de malbouffe

La malbouffe des lendemains de défaite

Des chercheurs ont pu montré que les fans de la NFL avaient tendance à manger plus gras le jour suivant une défaite de leur équipe favorite. Cette différence est d’autant plus marqué que la défaite n’était pas attendue. A l’inverse, une victoire incite à manger plus sain.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que les fans se sentent menacés dans leur identité en cas de défaite. Ils sont alors plus susceptibles d’utiliser la nourriture comme un mécanisme de défense.

Défaite et malbouffe : quelle solution ?

Comment limiter le risque de malbouffe chez les supporters ? Rien de plus simple, les 2 chercheurs français conseillent d’utiliser une technique d’affirmation de soi après une défaite. Ecrire sur un papier ce qui est vraiment important dans votre vie permet de relativiser la défaite et de ne pas se jeter sur les chips ou la charcuterie le lendemain!

Vous pouvez aussi opter pour solution plus radicale : choisir de supporter une équipe …qui gagne !

Bibliographie
Cornil, Yann and Pierre Chandon (2013), "From Fan to Fat: Vicarious Losing Increases Unhealthy Eating, but Self-Affirmation Is an Effective Remedy", Psychological Science. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *