Produits dopants en seringue

Dopage : attention à la pseudoéphedrine !

Comme chaque année, le comité exécutif de l’AMA s’est réunit pour définir la liste « des substances et méthodes interdites”. Pour 2010, l’AMA a de nouveau inscrit la pseudo-éphédrine comme substance interdite alors qu’elle ne l’était plus depuis 2003.

Les données observées depuis cinq ans dans le cadre du programme de surveillance ont révélé une augmentation marquée du nombre d’échantillons contenant de la pseudoéphédrine et des signes clairs d’abus de la part de certains sportifs. Par ailleurs, la littérature scientifique présente désormais des preuves scientifiques indiquant une amélioration de la performance au-delà de certaines doses de cette substance. Alors attention, car cette substance est très fréquente dans les spécialités médicamenteuses destinées à soigner le rhume et les états grippaux (par ex : rhinadvil ou actifed !).
A l’inverse, l’usage thérapeutique inhalé de salbutamol ne sera plus interdit et ne nécessitera donc plus d’AUT. À des fins de surveillance, les sportifs utilisant du salbutamol inhalé devront déclarer leur usage sur le formulaire de contrôle du dopage quand ils sont contrôlés.
Si vous souhaitez tester vos connaissances en matière de lutte contre le dopage, amusez-vous à « franc jeu », un quizz proposé par l’AMA !
Source : www.wada-ama.org/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *