Les jeunes français pratiquant un sport mangeraient mieux que les jeunes sédentaires.

L’équipe de Véronique Billat a comparé les apports nutritionnels de jeunes français sédentaires et sportifs.

Il ressort de cette étude que les jeunes athlètes ont une alimentation bien plus proche des recommandations nutritionnelles que étudiants sédentaires. Ceux-ci ont un apport énergétique plus faible, une plus grosse consommation de lipides mais moins de vitamines et minéraux. La pratique sportive aiderait donc les jeunes à manger plus équilibré au quotidien.
Bibliographie
> M. Garcin, L. Doussot, L. Mille-Hamard, V. Billat. Athletes’ dietary intake was closer to French RDA’s than those of young sedentary counterparts. Nutrition Research, Volume 29, Issue 10, Pages 736-742

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *