Coureuse fatiguée par la chaleur

Existe-t-il des signes cliniques d’une déshydratation sévère chez les sportifs endurants ?

Quels sont les signes cliniques d’une déshydratation sévère chez les sportifs d’endurance ?
Lors du marathon d’Auckland de 2006, une étude a été menée sur 606 coureurs afin de déterminer s’il existait une relation entre la présence de certains signes cliniques et une déshydratation  appréciée par une perte de poids corporel supérieure à 3 %. 5 signes ont été enregistrés : une peau tuméfiée, une bouche sèche, des yeux creusés, une incapacité à cracher, une sensation de soif.
3 signes parmi 5 ont pu être associés à un pourcentage de déshydratation supérieur à 2.5 % : la peau tuméfiée, la sensation de soif et les yeux creusés. Par contre, aucun des signes étudiés n’a permis de mettre en évidence de façon suffisamment précise une perte de poids supérieure à 3 %. En pratique, ces signes ne permettent donc pas d’identifier précisément les coureurs souffrant de déshydratation sévère.
Bibliographie
> Sensitivity and specificity of clinical signs for assessment of dehydration in endurance athletes. > McGarvey J, Thompson J, Hanna C, Noakes TD, Stewart J, Speedy D. > Br J Sports Med. 2008 Nov 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *