normes afnor anti dopage produits sportifs

Une nouvelle norme AFNOR pour les compléments alimentaires et denrées destinés aux sportifs

En début d’année, les experts de la commission “Denrées alimentaires destinées aux sportifs” avaient finalisé un projet de norme spécifiant les bonnes pratiques de développement et de fabrication de denrées alimentaires afin d’éviter toutes traces de substances dopantes.
Après consultation publique, la norme définitive vient d’être publiée.

La nouvelle norme AFNOR 94-001

Destinée aux compléments alimentaires et denrées pour le sportif tels que les produits diététiques de l’effort, la norme NF V 94-001 vient d’être publiée le 15 juin dernier. Une mention apposée sur l’emballage attestera que l’industriel s’est engagé à suivre la norme et à protéger les consommateurs des produits de tout dopage.
Pour obtenir cette norme, les industriels devront respecter plusieurs engagements. Ils devront notamment identifier les substances inscrites sur la liste de l’agence mondiale anti-dopage et vérifier que les ingrédients qu’ils utilisent n’en contiennent pas.

Norme AFNOR anti-dopage
Norme AFNOR anti-dopage

La norme propose aussi des bonnes pratiques pour sélectionner les ingrédients, choisir les fournisseurs et organiser la fabrication des produits. Elle aide aussi à prévenir toute contamination fortuite, lors de la fabrication et du transport des ingrédients et des produits finis
Enfin, les industriels devront s’engager à conserver les échantillons des produits finis pour aider les autorités compétentes, en cas de suspicion de non-conformité détectée, une fois le produit mis sur le marché.
La nouveauté vient surtout de l’obligation pour l’industriel de vérifier que son produit ne contient pas de substances dopantes inscrites sur la liste car, pour le reste, ce sont des règles de qualité bien souvent déjà intégrées dans les processus de fabrication.
Au final, cette normalisation vient surtout officialiser de bonnes pratiques de fabrication et il faut toujours se réjouir de telles initiatives destinées à mieux protéger les consommateurs.
Toutefois, cette norme devrait représenter un cout supplémentaire pour les industriels qui de ce fait pourraient ne pas tous s’engager dans cette démarche. Au risque de voir leurs produits, pourtant de qualité, stigmatisés et boudés par les sportifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *